En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Italbanais Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Italbanais"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie, 75012 Paris

Italbanais

de Saverio La Ruina , mis en scène par Christian Frégnet

Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie

Italien ou albanais ? Aucun des deux ou les deux à la fois ? Ce monodrame aborde le thème de l'identité avec humour et tendresse.

À la fin de la seconde guerre mondiale, des milliers de soldats et de civils italiens se retrouvent prisonniers en Albanie.
Nombre d'entre eux, des hommes pour la plupart, sont condamnés pour activité subversive mais sont rapatriés en Italie.
Leurs femmes et leurs enfants, en revanche, sont retenus en Albanie et internés dans des camps de prisonniers où ils resteront plus de quarante ans, oubliés de tous. Le protagoniste est un de ces oubliés. Né dans le camp, il voue un culte à son père et sa patrie qu'il n'a connu ni l'un ni l'autre.
À la chute du régime, en 1991, il part à la recherche de ce père mythifié avec le temps et découvre une Italie différente de celle qu'il s'était imaginée. Mais, si en Albanie lui et ses pairs était considérés comme des Italiens, en Italie ils sont perçus comme des Albanais...

Plus qu'un monologue psychologique, c'est un récit. Le récit d'une vie.
Le récit de toutes ces vies ballottées d'un pays à l'autre , d'un monde à l'autre, d'une culture à l'autre.

L'errant.
L'errant n'explique pas, il raconte.
Il ne se plaint pas, il éprouve.
Il ne demande pas d'aide, il partage.

– " Papa, on va où ? "
– " Eh, on va dans l'endroit le plus beau du monde. "
– " Et c'est quoi l'endroit le plus beau du monde ? "
– " L'Italie "
– " Et c'est comment l'Italie ? "
– " Eh, c'est un endroit très beau, l'Italie. "
– " Et pourquoi c'est un endroit très beau ? "
– " Mais parce qu'en Italie il y a les plus belles villes du monde : Florence, Rome, Venise.
– " Il n'y a rien de plus beau qu'être italien. "
– " Et pourquoi il n'y a rien de plus beau qu'être italien ? "
– " Mais parce qu'en Italie on est tous peintres, musiciens, chanteurs.... "


C'est du théâtre épique en miniature. Y apparaissent des prisonniers, des gardiens, des soldats, compagnons et adversaires, la terre, la mer, le ciel, des avions.


Auteur : Saverio La Ruina
Artistes : Émile Salvador
Metteur en scène : Christian Frégnet


Annonces du 24 novembre 2020
Tout ce qu’il faut savoir pour la fin d'année



Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 75 minutes soit 01h15





Evénements associés :
K ou le paradoxe de l'arpenteur
Rituel 4 : le grand débat
Jeanne dark
La musica deuxieme
La belle otéro
Françoise par sagan par caroline loeb
Madame pylinska et le secret de chopin par eric-emmanuel schmitt
Renée panthère
Chroma
Le choeur des femmes